La Polynésie à Paris – Le salon international de l’agriculture

 Niuhiti Gerbier CAPL

Du Rhum, de la Vanille, des produits cosmétiques et la chaleur Polynésienne…

4 points 

  • Le salon International de l’agriculture est l’événement de l’année pour tous les acteurs du secteur primaire en France
  • Le salon est l’occasion de présenter les produits uniques de la Polynésie en France. Une opportunité pour la prospection de nouveaux marchés en Europe
  • C’est aussi une opportunité de se mettre à niveau avec ce que les mondes agricoles Français et Européen produisent
  • La représentation de la Polynésie au salon est organisée par la Chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire

Il y a des moments où, que l’on fasse du monoï, du rhum, des produits cosmétiques ou de la vanille, on représente quelque chose de plus important, même si les produits en question sont de très bonne qualité il faut le préciser. En effet on représente son pays. On a eu la chance de représenter la Polynésie.

La Polynésie, au delà du cliché de la destination paradisiaque, a été fièrement présentée par des produits et producteurs d’exception. Avec la participation bien connue des producteurs de monoï et produits cosmétiques comme Heiva, Monoï Tiki et Pacific Sud, et de la vanille avec Hotu Vanilla de Tauatiti Franky (qui a remporté une médaille d’argent au concours général agricole) et Tahitian Gold. Le stand de la Polynésie était déjà bien armé.

Les producteurs de vanille ont bien vendu, ils ont contracté de nouveaux marchés, l’impact sur la filière a été très positif. Le public français a réellement cherché à en savoir plus sur la vanille de Tahiti, il y avait une forte curiosité de leur part envers nos produitsLaiza Vongey – EPIC Vanille
Heia Teina élue de la Chambre avec les danseuses
Heia Teina élue de la Chambre avec les danseuses

En plus des habitués du salon, l’édition 2017 aura été un peu particulière, en effet les rhums de Polynésie se sont joints à la bataille. Tamure Rhum, Pari Pari, et Mana’o ont, en effet, combattu le froid hivernal et le gris de Paris, avec un petit verre de rhum des iles du sud.

Les ventes ont décollé en France et surtout en région Parisienne depuis le salon Olivier Duret de Mana’o rhum

Les rhums se sont faits une petite place au salon, dans le stand bien garni de la Polynésie non seulement authenticité et charme étaient au rendez-vous, mais le tour du stand ne pouvait être complété sans la dégustation des différents rhums. Des danses traditionnelles, incontournable atout de nos iles, se sont ajoutées à cette curieuse symbiose.

Ericka Bareigts la ministre des outres mer en visite sur le stand
Ericka Bareigts la ministre des outres mer en visite sur le stand

La chaleur de notre fenua a donc bien défini les 10 jours de salon, du moins sur le du stand de la Polynésie.

Il y a donc eu beaucoup de monde sur le stand, les dégustations des différents produits que ce soit les chips de taro et uru produits par les MFR, n’auront pas ralenti le flux d’enthousiasme porté à nos iles. Les visiteurs du stand ont vu la Polynésie, gouté son terroir et l’instant d’un passage, ils ont vécu le lagon, les montagnes et les iles que l’on côtoie tous les jours. Ils en veulent certainement plus.

les danses traditionnelles
les danses traditionnelles
elit. quis ipsum dolor. tristique sem, ut eget ipsum felis consequat. elementum