Visite du marché international de Rungis Spécial

A quelques jours de son retour au Fenua, la chambre de l'agriculture et de la pêche lagonaire présents pour le Salon de l'agriculture de Paris a visité le marché de RUNGIS.

Le marché d'intérêt national de Rungis, ou marché international de Rungis, est un marché d'intérêt national (MIN). 
C'est le plus grand marché de produits frais au monde.
Le Marché International de Rungis, d’une superficie de 234 hectares aux portes de Paris, est un véritable écosystème au service de l’alimentation des français, de la logistique urbaine du frais, de la valorisation de nos terroirs et de notre patrimoine gastronomique. Il veille également au maintien du commerce de détail spécialisé et de l’animation des centres villes. Le marché est géré par la SEMMARIS, société gestionnaire du Marché, dont les missions principales sont l’aménagement, l’exploitation, la commercialisation et la promotion des infrastructures du marché de Rungis. (www.rungisinternational.com)

On y trouve des fruits et légumes, produits carnés, produits de la mer, produits transformés, produits bio, produits d’élevage, produits horticole, la vanille de Tahiti…
Propriété de l'État français, le marché est géré par une société d'économie mixte, la Semmaris. Il y a près de 1 400 grossistes qui commercialisent leurs produits sur une superficie de 232 ha avec plus de 72,7 ha couverts. Le Marché de Rugis créé en 1969 a fêté ses 50 ans, le 3 mars 2019. Il a dépassé les 9 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2017.

La CAPL a visité plusieurs zones dont notamment les « fruits et légumes » et « fleurs coupées », où l'exportation durable était mis en avant, est bien apprécié de la chambre. La qualité du conditionnement des produits est un point important qu'ils ont soulevé.
En effet, au-delà des prix qui doivent être concurrentiels avec les autres Pays et du calibrage rigoureux qui est imposé, les produits agricoles sont conditionnés de manière à préserver leur qualités exceptionnelles et faciliter ainsi leurs commercialisations.

 

Suivez-nous !