Nouveautés sur les cartes et l’inscription au registre de la Chambre de l’Agriculture et de la Pêche Lagonaire  Dossier du mois

 Des changements sont à noter au niveau des cartes émises par la chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire.

 

En effet toutes les cartes éditées par la CAPL sont dorénavant valables 2 années civiles. De ce fait, le montant de la cotisation pour l’inscription au registre de la CAPLest multiplié par 2. Les demandeurs auront la possibilité de cumuler les activités terrestres (végétales, élevages, apiculture…) et les activité marine (Pêche lagonaire, aquaculture…).

Aussi, une toute nouvelle carte vient de faire son apparition, la carte provisoire (dite carte mahana). Cette dernière vient s’ajouter au panel de cartes que la Chambre de l’Agriculture et de la Pêche Lagonaire délivre déjà.

 

Les cartes provisoires sont dédiées aux personnes[1] qui souhaiteraient se lancer dans l’agriculture ou la pêche lagonaire.

L’objectif est de donner une possibilité à ces porteurs de projets de développer une activité agricole et ou de pêche lagonaire en bénéficiant des dispositifs d’aides financières octroyées par le Pays, même s’ils n’ont pas encore les points requis[2] pour l‘obtention d’une carte dite professionnelle.

Tout comme les autres cartes, elles ont également une durée de validité de 2 années civiles.

 

[1] Egalement les personnes déjà installées mais qui n’ont pas les points requis pour l’obtention d’une carte professionnelle

[2] Les points sont des valeurs obtenues lors d’une enquête terrain par l’addition des points spécifiques à chaque productions observés (il y a des points pour le nombre d’animaux, les cultures agricoles et leurs surfaces exploitées ou la quantité produite, le matériel de pêche et la production lagonaire…). Un minimum de 400 points est nécessaire pour avoir une carte (à l’exception de la carte provisoire).

 

Suivez-nous !