La journée du miel et des Abeilles - Raiatea

Les Abeilles, le miel et les apiculteurs de Raiatea ont investit la place Piritua ite rai à Uturoa pour une journée qui fit l’éloge du monde apicole...

En quatre points :

  • Les ateliers : fabrication, production, commercialisation, environne­ment.
  • La journée a servi à fédérer et réunir les apiculteurs de Raiatea en un lieu
  • La journée a servi à sensibiliser la population sur l’importance des abeilles sur l’environnement local mais aussi l’importance du développement de la filière apicole à Raiatea.
  • La journée a mis en avant le miel de Raiatea.

Le miel de Raiatea est bon, unique mais surtout, il est apprécié par ses habitants. Raiatea compte 52 apiculteurs, 111 ruchers et 798 ruches ce qui fait de l’île la première productrice de miel des îles sous le vent. Tous ses apiculteurs produisent et commercialisent leur miel exclusivement à Raiatea, ils alimentent donc le marché local. Une demande croissante et une couverture de marché qui reste partielle et qui fait de la filière apicole une alternative très attrayante.

L’objectif de cette journée était donc tourné vers la mise en valeur de la filière apicole de façon à peut être susciter des vocations parmi les jeunes qui veulent se lancer mais aussi de sensibiliser la population à cette activité et à la préservation de l’environnement qui n’y est pas dissociable. En gros, s’il faut faire du miel, il faut bien le faire, et avec les bonnes pratiques.

La filière apicole apporte beaucoup de débouché, certes on peu produire du miel mais on peu aussi se spécialisé dans les produits dérivés ou les accessoires apicoles, comme la cire d’abeille ou la confection de ruche.

 Un bilan très positif ! Les écoles été aussi présentes avec des classes de collège et de lycée venues s’informé sur les débouchés, mais aussi des élèves de 1ère S du lycée d’Uturoa qui exposaient la différence entre le miel de synthèse et le vrai miel. En tout plus d’une vingtaine de professionnels de la filière ont répondu présents et ont proposé des démonstrations de façonnage de cire ou encore de construction de ruche, les administrations été aussi sur place pour répondre a toutes les questions du ressort de l’apiculture, avec la Direction de l’Agriculture, la Chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire, l’ADIE, CFPPA, CCISM et la MFR de Taha’a.

« Cela a permit d’informer au mieux les apiculteurs amateurs, ou les usagers sur les réglementations qui encadre la pratique mais aussi les aides fournies » Tunui Piritua, technicien d’élevage de la CAPL.

Avant tout, il y avait du miel, des abeilles et des produits dérivés comme les produits cosmétiques ou encore des bougies, du sucre et de la cire.

« L’apiculture est un secteur complet, il y a plein de débouchés et de produits dérivé de l’abeille… Il faut prendre soin de nos abeilles ! » Claude Tinorua président de l’association des apiculteurs de Raiatea.

Le pays projette de passer de 188 tonnes de production de miel en 2016, à 250 tonnes d’ici 2020 en Polynésie Française. Pour accomplir ceci, nous devons prendre soin des abeilles et de leur environnement en premier.

Suivez-nous !