Le TARENA de la CAPL pour l’année 2021

Vous trouverez ci dessous le Tarena de la CAPL pour l’année 2021 !

En Polynésie française, comme dans les territoires du « triangle pacifique », l’influence des astres sur l’agriculture et la pêche ont toujours été importante.

Le TARENA (calendrier en tahitien) de la CAPL est utile pour les pêcheurs et agriculteurs polynésiens.  Ils se basent principalement sur deux éléments : Le rôle des Pléïades et la Lune sur les activités agricoles et de pêches.

  1. L’importance des Pléiades en Polynésie française :

Les Pléiades (Matari’i) sont un amas d’étoiles visibles dans les ciels polynésiens entre les mois de novembre et de mai (Matari’i i Ni’a) et invisibles le reste de l’année (Matari’i i Raro)* . Les polynésiens identifient sur ces deux périodes un cycle d’abondance (fertilité) et un cycle de disette. Ces deux périodes coïncident avec la saison chaude, propices aux produits vivriers et fruitiers, et la saison fraiche qui sera plus propice aux produits maraichers.

*A noter que les Pléiades ne « disparaissent » pas pendant toute la période de restriction, mais restent basses sous le soleil.

  1. Les rythmes lunaires :

Les agriculteurs inscrits dans une démarche « Biodynamique » utilisent le calendrier lunaire pour connaître leurs activités agricoles.  Cinq cycles reliés à la lune permettent de fixer les travaux agricoles à privilégier :  

LE RYTHME SYNODIQUE, rythme lunaire du TARENA Polynésien traditionnel : Le rythme synodique correspond à la période de temps que la Lune met pour réaliser une lunaison (un cycle complet entre deux nouvelles lunes consécutives). Pendant un cycle complet, on observe la phase croissante et la phase décroissante de la Lune.

LE RYTHME TROPIQUE: rythme de référence de la biodynamie dite « occidentale »: Le rythme tropique caractérise la lune montante et descendante. Attention à ne pas le confondre avec le rythme synodique ! C’est la durée qui sépare deux positions de la Lune de son point le plus haut dans le ciel de son point le plus bas. Pour observer ce phénomène, vous pouvez regarder plusieurs soirs d’affilée l’horizon et en mesurer sa distance avec la lune. Pendant la période montante, les forces s’exerceraient dans la partie aérienne de la plante. Pendant la période descendante (période de plantation), les forces s’exerceraient vers le bas (les plantes s’enracinent bien).

 LE RYTHME SIDERAL:  rythme relié aux constellations: Durant sa rotation autour de la Terre, la Lune passe successivement devant les 12 constellations du zodiaque. Ce rythme, dit « sidéral », est la période qui sépare 2 passages consécutifs de la lune devant un même groupe d’étoiles du zodiaque. La conséquence serait la détermination mensuelle voire quotidienne des dates des différents travaux (semis, récoltes…), à effectuer pour les différents groupes de végétaux.

Bonne lecture à tous !

Sed felis consectetur venenatis risus. sed